Bienvenue sur notre blog

Cabo Verde
27 août, 2009, 10:33
Classé dans : Non classé

Bon, je voulais mettre un lien vers Picassa, mais ca bugg, donc en attendant, voici quelques photos qui permettent (à peine) de se faire une idée de ce qu’on a pu se mettre dans les mirettes durant ces trois semaines au Cap Vert!

Trois principales îles visitées, 8 trajets en avions (Ben est devenu progressivement allergique à l’avion!) , beaucoup de monde rencontré (expat’, touristes et locaux), pas de problème de santé ou autre (mis à part les liaisons avion/bateau!), bref, que du bonheur!

On commence par la première des îles: Santo Antao capvert2016.jpg

capvert2013.jpg
Le petit village de Ponta Do Sol, où nous avons logé et d’où nous sommes partis pour les randos.

 

La première ballade, en allant vers Cruzinhas. C’est bizarre, on a vu quasi personne pendant cinq heures de marche ?!? (C’est ptêtre pasque sous les tropiques, à midi au mois d’août et en plein cagnard, on n’est pas nombreux à randonner…). A l’arrivée, une plage immense, on est seuls.

capvert2063.jpg

capvert2064.jpg
Le retour en aluguer, empruntant une route pavée en bord de falaise est impressionnant (comparez l’angle avec la ligne de l’horizon, dites-vous qu’il y a une falaise de 400m dessous et vous comprendrez pourquoi Agnès a l’air un peu crispé!) capvert2074.jpg

l

Ballade dans la ribeira de Torre. C’est la partie verte du Cap du même nom. Ce qui frappe là bas est le contraste entre ces paysages désertiques et luxuriants, pour peu qu’il y ait un peu d’eau. Là, c’était le cas, ignames, bananes, cannes à sucre, mangues, papayes, dragonnier, papyrus,etc…Nous avons même pu nous baigner dans de l’eau douce, au pied de cette cascade!capvert2082.jpg

capvert2078.jpg

(salut Stéphanie, salut David! A ce moment là, vous étiez déjà à Sal vous!)

Puis j’ai voulu me la jouer pêcheur, donc nous sommes allés en mer avec deux locaux pour pêcher à la palangrotte. Mouais, bah dans le Guiers, ca secoue moins, là j’ai tenu deux heures avant de ne plus rien avoir dans l’estomac! Agnès quant à elle s’est découvert une réelle aptitude à encaisser des creux de 2 m dans une barquasse qui pue le poiscaille mort. Du coup elle a assuré le show pour ces deux marins qui étaient écroulés de rire qu’une nana soit monté sur leur bateau et  pêche avec eux!capvert2100.jpg

Puis ce fut Sao Nicolau (je fais court, on a fait quelques étapes par d’autres îles, aéroports et villes. Qu’il nous soit juste pardonné ceci: de passage à Mindello, nous avions l’occasion d’aller écouter de passage sur son île natale Césaria Evora, et d’autres chants de mornas, de fado etc…. Nous n’y sommes pas allés…Maylie, nous reparleras-tu un jour?

Sao Nicolau, une île beaucoup moins touristique (on a pas vu de blancs), beaucoup plus sauvage aussi. Ascension du Monte Gordo depuis Ribeira Brava (bonne petite trotte). C’était le début de la saison de pluies, mais cette bruine accentuait tout ce que nous voyions: des agaves gigantesques, des aloes vera, des dragonniers (arbre endémique de ces îles), des eucalyptus que nous n’apercevions qu’au dernier moment.Magique!capvert2144.jpgcapvert1013.jpg

Puis à Tarrafal, rencontre avec Auréliano, skipper sur un bateau de pêche au gros, avec qui nous passons une très bonne soirée, à discuter société, politique capverdienne (j’avais révisé avant de partir!), animaux etc…une de ses plus belles prises: une requin blanc de 3,5m dont il nous a montré la photo!capvert2200.jpg

Nous sommes également allés sur deux plage. Le paysage lunaire est impressionnant, on a l’impression qu’il ne manque plus qu’Armstrong avec sa combinaison spatiale et son drapeau américain!

capvert2161.jpg

Devinette: par quoi ont été laissées ces traces?

capvert2164.jpg

Une autre plage, où les jeunes du coin viennent faire du bodyboard, des pyramides, etc…et où j’étais particulièrement content de m’être trimballé les masques et les tubas: des poissons de toutes les couleurs, de toutes les  tailles nous attendaient à quelques mètres du rivage!

capvert1058.jpg

Puis la dernière île, Fogo

Imaginez qu’on ait pris un compas, tracé un cercle de 20km de diamètre, puis qu’on y ait posé une montagne à 3000m au milieu (un volcan en fait)…capvert2300.jpg

capvert2292.jpg

Des paysages à couper le souffle, d’une beauté sombre; une atmosphère très particulière au pied du Pico que les habitants tutoient, et paradoxalement un lieu où l’on se sent « à l’abri » sous ce magnifique volcan.

capvert1068.jpg

capvert2176.jpg
Nous y resterons trois jours, chez Patrick, un français haut en couleurs qui tient une pension, Pedra Brabo ( littéralement « pierre sauvage ») dans ce petit village sis dans le cratère, et qui n’a pas l’électricité! Nous n’y avons jamais aussi bien mangé que là bas!).

Nous y avons fait la montée au grand Pico avec Carlos, notre guide, qui fut une vraie rencontre, et plusieurs fois le petit Pico (et même un peu plus!). La descente est exceptionnelle, courant dans la pouzzallane, les cendres du volcan!

capvert2272.jpg

Inoubliable!!!

Difficile de ne mettre que quelques photos pour résumer tout ce que nous avons pu faire là bas, surtout quand on rencontre le phénomène bien connu de « boaf, ca donne rien comparé à ce que c’était ! »emoticone

Une ptite pensée à ceux qu’on y a rencontré, Carlos, André, Auréliano, Patrick, Stéph’, David (quand vous voulez, à Lausanne ou Marrakech!), Patrick et ses amis capverdiens qui nous ont offert un récital de chants créoles  à la bougie inoubliable, D’jé et Clém’ (quand vous voulez pour une session kite sur Montpellier!), les « maliens » (pourquoi pas un jour à Bamako? Le dimanche par exempleRire!), les « nantais », les « parisiens », etc…!

 


Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
high school musical et camp... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres