Bienvenue sur notre blog

on ne peut pas parler d’Ardeche sans parler fromage de chevres
27 mars, 2009, 19:39
Classé dans : Non classé

Découvrant qu’une de mes collègues avait toujours des fromages excellents, je me suis débrouillée, sur fond de projet pédagogique pour aller visiter la chèvrerie de son mari…

Donc nous commençons ici la visite de l’Ardèche profonde en prenant une petite route étroite dans la vallée du Doux ( oui du  DOUX et non du DOUBS!!!) entre plantations de cerisiers et d’abricotiers. Puis plus aucun signe de civilisation pendant quelques kilomètres avant d’arriver dans un petit village en hauteur, avec de superbes maisons en pierres. Bref on arrive près de la chevrerie à Colombier le Vieux.

Donc forcément il y a des chèvres, et des chevreauxchevreau.jpgchevreaux.jpg

Les petits sont bien vite séparés de leurs mamans, et doivent se contenter de tétines en plastiques qui sortent d’un mur ( ce serrai super pratique dans une crèche!!!)

atable.jpg

et ça c’est un biberon géant:

biberon.jpg

Mais les pauvres elles ont besoin de jouer un peu alors hop j’y vais. Elles sont toutes contentes d’avoir de la compagnie, elles sont toutes douces, toutes gentilles et essayent de manger mon pantalon et mon sac a dos( il dois y avoir des odeur de pic-nic!!)

bergerecestpasmal.jpg

Mais ces petiots ont tout de même des mamans:

chevres.jpg

et celle-ci travaillent dur pour nous:

tirelait.jpgDésolé pour les mamans qui allaitent en ce moment mais ceci est aussi un tire-lait…

et enfin du bon fromage blanc

fromageblanc.jpg

et encore mieux, un bon ptit chèvre:

miam.jpg

Bref voila, en Ardèche y’a des bonnes choses a manger!



Photos en vrac!
25 mars, 2009, 16:30
Classé dans : Non classé

Pitit florilège de ces derniers temps, balades, rencontres et autres…nous continuons notre découverte des environs!

Les légendes qui vont suivre sont de moi, et j’en accepte toute responsabilité, le comité de censure travaillant à la crèche en ce moment et rentrant tard ce soir!

« Tiens -toi tranquille derrière ou on va finir au tas!!! »

(Belledonne. all rights reserved; artistic director:Jojo)    janvier067.jpg

 

 

Deux bébés sont cachés dans le  décor!    Saurez vous les retrouver?

(Fillières.Photo by Nadège)                              janvier043.jpg

Solution: y’en a un qu’on voit pas pasqu’il joue à I Muvrini sous la table, et l’autre il est dans le bidon de Maylie

 

Contrat d’assurance vie signé. (J+1)    mars037.jpg

(Marsanne. designed by J.C)

mars065.jpg« ta tada taaa, ta tadaaa » ou

« sa place est dans un musée!! » ou

« Fortune fait gloire petit…fortune fait gloire! » ou

« On a appelé le chien Indy!!«     (Marsanne. idem)

fevrier112.jpg« Ouuuh, qu’il est grand çui-là! »   (Plage de l’espiguette)

 

Après « Où est Charlie? », voici « Où est Agnès? »

(Crussol; special guest stars: Steph & Nono)                                  fevrier271.jpg

Mais que fait donc ma maman? (un cerf-volant à gagner)

(Echirolles)               fevrier002.jpg

 

« Agnès in action »      (L’Espiguette)              fevrier031.jpg

 

 

« Sof’ s’amuse à détruire les merveilles de la nature »

(Bords de la Crusnes)                                         janvier0191.jpg
 

« Florent Pagny dans la pampa? Non, Joul’ qui murmure à l’oreille des chevaux »                                                    janvier025.jpg

 

 

Et spéciales dédicace pour Sof’ et Dory: mars272.jpgmars301.jpg

 

Et voila : c’est l’printemps!!! mars235.jpgmars243.jpg



 

 

 



Enfin!
17 février, 2009, 10:41
Classé dans : Non classé

Petit post un peu spécial, suite à une sortie dans les bois aujourd’hui:

En revenant de notre week end dans le sud, nous sommes rentrés par la Drôme provencale, et nous avons visité un petit village du nom de Marsanne. J’apprends que durant la bataille de Montélimar en 1944, il y a eu de violents combats entre les 90.000 allemands restés sur place pour retarder la progression des armées alliées. Autant de soldats dans les bois, ca doit laisser des traces (campements, etc…), traces que j’ai appris à relever sur les bivouacs américains en forêt quand j’étais dans le 54.

Donc, le lendemain, avec un ami détectoriste, nous allons faire un tour dans ces bois.Malheureusement, je n’ai pas la carte IGN du coin, et la forêt est vraiment grande.

De plus, la terre est gelée, des sangliers nous partent dans les pattes, ca caille et y’a rien à trouver, l’endroit est désert de présence métallique…Je creuse tout de même sur les sons « alu », pour trouver d’éventuels restes de rations américaines (sachets de café, thé, etc…).

Et là: bagterre1modifi1.jpgbagter3modifi1.jpgbagterre2modifi1.jpg

 

Perdue depuis une vingtaine de siècles, elle attendait sagement que quelqu’un vienne la ramasser.

Je précise tout de suite que nous n’étions nullement sur un quelconque site, évidemment, ni à côté dune voie de passage importante, ou un lieu « porteur » historiquement. C’est vraiment le coup de chance en pleine forêt.

Voici les photos, une fois nettoyée:

Avec encore la terre dans l’intaille et sur un doigt, pour juger de la grosseur :

bagdoigt1.jpg

Puis nettoyée:

bag3.jpg

Cette bague, vraisemblablement celle d’une matrone ou d’un jeune homme est faite d’or pur et d’une pierre (agate bleue niccolo), pour un poids total de 12,58 gr.

La pierre taillée de cette manière est une intaille; on ne sait toujours pas reproduire le savoir faire des artisans réalisant de tels objets, qui creusaient la pierre au moyen de minuscules meuleuses / foreuses. Cette bague faisait également office de matrice de sceau, dont voici l’empreinte:

bagempr.jpg

Représentation certainement de la Victoire ailée portant la couronne de laurier. A ses pieds un oiseau, les deux juchés sur un globe. Je vais chercher si je trouve plus de précisions sur le sujet. (correction ! Depuis, je me suis documenté, ce n’est pas un oiseau aux pieds de la Victoire, mais les replis de la robe que le graveur a voulu représenter! Pour info également: cet objet a été déclaré et est désormais référencé par un chercheur travaillant au CNRS!)

Bref, je suis content!Rire C’est pas tous les jours que j’en sors des comme ça!

 

 



Un peu d’histoire
12 février, 2009, 19:54
Classé dans : Non classé

Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, je vais me prendre pour un enseignant et vous faire remonter près de 2000 ans d’histoire du côté de chez nous.

Ce sont quelques uns des objets que je ramasse par terre grâce à mon détecteur, pour la plupart dans les vignes vers Cornas, ou un peu plus au sud du département.

C’est parti pour la leçon d’histoire!
(J’en vois deux au fond qui ne suivent pas…un peu d’effort, ca ne durera pas longtemps. Ceux que ça ennuie peuvent cliquer directement sur les images)

 

Bien avant que notre chevelu national Vercingétomachin ne balance ses armes au pieds de César, nos ancêtres les Celtes (historiquement et ethniquement, c’est plus juste que Gaulois) fabriquaient toutes sortes d’amulettes censées les protéger de tout (ils étaient un peu pétochardsScelle)  , comme cette rouelle crantée en bronze (Ier s. avant J C). La monnaie à côté est un bronze dit « au caduccée« , numéraire dont l’origine se situe dans la citée phocéenne. Cette monnaie trouvée le long de la vallée du Rhône est une preuve que le commerce des denrées méditerranéennes se fait depuis longtemps le long de ce fleuve. (Ier s. ap JC)

rouellebr.jpg

Nous sommes maintenant au 3ème siècle après JC . Toute la Gaule est occupée…Toute?

Bah oui, toute.emoticone

La « pax romana » dure depuis deux siècles, les empereurs romains se succèdent à la vitesse des empoisonnements et assassinats en tous genre, et le seul moyen pour un empereur de se faire connaitre autrement qu’à titre posthume, c’est de se dépêcher de battre monnaie à son effigie avant de se faire trucider MAIS sans pour autant dévaluer la monnaie. C’est la raison pour laquelle on trouve un certain nombre de petites monnaies de cette période qui commence en gros avec Constantin. romaines.jpg

C’est ce même empereur qui fera accepter le christianisme, doctrine qui sera bientôt commune à une bonne partie de l’Occident…et le début de pas mal d’embrouilles par la suite.

La suite, c’est les mérovingiens qui nous la font, avec leur cortège de rois fainéants, tellement fainéants qu’ils ne prennent pas le temps de boutonner leurs chemises. Du coup ils se contentaient d’en faire tenir les deux pans grâce à ce genre d’agrafe dite « de linceul » (env VIIème S.).

agrafemro.jpg

On passe tout de suite près de 800 ans pasque j’en vois qui baillent (la vérité, c’est que les monnaies et objets des périodes carolingienne et début capétienne ne courent pas les champs!Indeci, et nous nous trouvons au XVI ème siècle. Les gens devaient faire pas mal de bêtises en ce temps là, car y’en a un nombre pas croyable qui pensait que faire un petit pélerinage du côté de Compostelle, Rocamadour ou Lourdes (ah nan, ça c’est un peu après…Rire) ne pouvait que les faire rentrer dans les bonnes grâces de Leur Seigneur.

Le chemin n’étant pas une partie de plaisir, ils s’affublaient d’enseignes (l’ancêtre du pin’s) censées, qui prouver leur passage à tel endroit, qui les protéger durant ce périple, telle

ens1.jpg

cette jolie enseigne représentant St Michel terrassant le mal (un diable dont on distingue les cornes en bas) au moyen de son épée (tenue au dessus de la tête) Env. XVI / XVIIème .

Passons vite faf’ sur Louis XIV qui trusta le trône (mais pas la douche) durant 54 ans. nov006.jpg

Cette monnaie en argent date de 1675.Environ la même époque pour ce « bouton galant »
btongal.jpg

Cet objet était offert par l’un ou l’autre des amoureux, gravé à la main au poinçon. Je sais, il faut un peu d’imagination, mais il faut y voir deux coeurs enflammés et la légende « l’amour nous unit » à l’envers (comme un tampon).

Après le XIV, le XV, qui passait plus de temps à la chasse qu’à tenir les finances du royaume, déjà passablement mises à mal par les géguerres d’arrière grand papa.

louisxv.jpg

Ce qui compliqua quelque peu la tâche de not’ pôv’ Louis XVI. Pas de monnaie ici, mais deux boutons qui assureront la transition: celui de droite est attribué à la milice des canonniers sous Louis XVI, celui de gauche à peu près pareil sous Napoléon Ier.

boutonsavtap.jpg

Nous sommes au XIXème. Après avoir un peu cafouillé entre monarchie et république, la France choisit finalement cette dernière, et après avoir jeté Louis Phillippe chez les rosbifs, nous trouvons cette jolie monnaie qui date de la même année que ces évènements. (1848).

uncent.jpg

Les français on la mémoire courte, car trois ans plus tard « Napoléon le Petit  » comme le surnommait Victor Hugo, veut faire comme son ancêtre et se la jouer despote en Europe. La Prusse sera pas d’acc’, et nous mettra une bonne tripotée vingt ans après…

(Monnaies de Napoléon III, entre 1854 et 1863)

toussaint106modifi1.jpg

Voilà, on arrive au XXème, et là, il n’y a plus besoin d’un détecteur pour trouver des objets  de cette période, vous n’avez qu’à vous baisser!

Je mets juste ce que j’ai pu trouver lors de ma toute première sortie en Ardèche: cette splendide gourmette en argent, certainement perdue par un Jacky qui a voulu couper par travers champs pour aller à sa concentr’ de tunningCool.

2000 ans d’histoire de l’art pour un résultat aussi moche:
gour.jpg

Voili voilou, le cours est terminé, vous pouvez sortir en rang, la semaine prochaine, interrogation écrite!

 

(je serais curieux de savoir si il y en a qui ont tout lu!Langue)

Merci à JC (Jean Christophe, hein, pas Jules César ni Jésus Christ!) qui a été présent lors de la plupart de ces trouvailles. C’est un très bon porteur de piochon. Et même des fois il trouve des trucs…


1234567

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
high school musical et camp... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres